« Mountain and the city » dans la région d'Innsbruck. 5 massifs, 5 univers à découvrir

Cinq massifs, cinq univers à découvrir. Dans la région d’Innsbruck, où la ville et les parois abruptes se fondent en toute harmonie, la montagne irrésistiblement attrayante est à portée de main. 30 minutes seulement en téléphérique séparent la vie urbaine d’Innsbruck de la solitude en haute montagne - « Mountain and the City », en quelque sorte. Avec de nombreuses possibilités d’assouvir ses envies de randonnée.

Datum: 29.05.2018
Ort: Innsbruck
Ressorts: Freizeit, Sport - Wandern
Kunde: Innsbruck Tourismus

Parc naturel du Karwendel, Patscherkofel, chaîne de montagnes de Mieming, Kalkkögel, vallée de Sellraintal & Alpes de Stubai. Ces cinq massifs de la région d’Innsbruck au cadre absolument unique invitent à explorer la beauté des paysages et à découvrir la faune locale. Sans oublier les nombreuses possibilités de randonnées pour les sportifs de tous niveaux à toutes les altitudes.

30 minutes seulement séparent le centre d’Innsbruck d’une balade en altitude aux premières loges. Les remontées mécaniques Nordkettenbahnen permettent de rejoindre le sommet de l’Hafelekar à 2300 m au cœur du parc naturel du Karwendel qui surplombe la ville, via la Hungerburg et la Seegrube. Avec ses parois calcaires abruptes, l’imposante Nordkette n’est qu’une des nombreuses chaînes de montagnes parallèles du plus grand parc naturel d’Autriche. « À couper le souffle » - cette expression vient à l’esprit de tous ceux qui admirent la vue sur la ville et les montagnes environnantes depuis la Seegrube (1900 m). Côté petits plaisirs : dans la région d’Innsbruck, la halte gourmande fait partie intégrante de presque toutes les randonnées. Depuis le restaurant panoramique Seegrube, on peut poursuivre la montée jusqu’à l’Hafelekar, point de départ d’un des plus beaux sentiers de haute montagne du parc naturel du Karwendel : le chemin de Goethe fait partie de la Voie de l’aigle qui traverse le Tyrol et mène à la Pfeishütte, un refuge situé à l’abri des regards. Cette randonnée, comme beaucoup d’autres, peut être étendue à un trekking de plusieurs jours. Tout comme le chemin de grande randonnée Karwendel Höhenweg, qui récompense les randonneurs expérimentés par une interaction fascinante entre la solitude des hautes montagnes alpines et une vue exceptionnelle sur Innsbruck. Des refuges sont à la disposition des randonneurs pour la nuit, et chacune des six étapes peut aussi être découverte individuellement.

Le parc naturel du Karwendel peut également être exploré à pied depuis Innsbruck. Au départ de la Hungerburg, vous pouvez choisir l’option facile d’un itinéraire presque plat jusqu’à l’un des sites d’excursion tels que le Rechenhof ou le plateau de Gramartboden. Ou opter pour une randonnée plus haut dans les alpages vers différents refuges : l’Arzler Alm, rustique et cosy, l’Umbrüggler Alm, qui se distingue par son architecture contemporaine et une interprétation moderne de la cuisine tyrolienne, ou encore l’Höttinger ou le Bodenstein Alm avec leurs terrasses panoramiques « de luxe ».

Tel un « bon gros géant » d’ardoise et de quartz, le Patscherkofel s’élève au sud d’Innsbruck. Non seulement il est considéré comme LA montagne locale, mais c’est aussi la « montagne olympique », qui a accueilli diverses compétitions de ski lors des JO d’hiver de 1964 et 1976. Le téléphérique du Patscherkofel conduit les visiteurs à près de 2000 mètres d’altitude, au point de départ de randonnées familiales aux paysages impressionnants. Ici, la plus belle promenade des Alpes serpente à travers une forêt de pins cembro centenaires. Montant et descendant légèrement en direction de l’Est, le chemin des pins cembro mène à l’alpage de Tulfeinalm sur le mont Glungezer. Le sommet facilement accessible du Patscherkofel offre une vue panoramique absolument magnifique.

Au mois de juin et de juillet, un spectacle unique s’offre à tous ceux qui gravissent le Patscherkofel, lorsque les tapis de roses alpines illuminent de leur splendeur les buissons verts de pins cembro. Parmi les circuits les plus

populaires, le chemin des alpages 1600, avec ses quatre alpages, fait de nombreux adeptes. On peut choisir de l’attaquer confortablement dans le sens de la descente, depuis la station intermédiaire du Patscherkofel, ou opter pour la montée un peu plus sportive. Le Rinner Alm, l’Aldranser Alm, le Sistranser Alm et le Lanser Alm invitent à une petite halte culinaire bienvenue lors de cette journée de randonnée parfaite.

À l’ouest de la région d’Innsbruck, les montagnes calcaires de la chaîne de Mieming servent d’arrière-plan aux étendues ensoleillées, aux prairies et aux forêts du plateau de Mieming. Agréables promenades, découverte de la culture et de la cuisine locale, et nombreuses excursions en haute montagne sont au menu des amateurs de randonnée. Au pays de l’ancien « Bergdoktor » de la série télévisée du même nom, la randonnée jusqu’à la maison du médecin de montagne est une étape incontournable. Les sentiers qui mènent à la Lehnberghaus ou au refuge Stöttlalm à proximité du superbe terrain de golf sont tout aussi faciles à maîtriser. Sur le chemin de randonnée circulaire traversant le haut-plateau, on se dirige tranquillement vers le col de Holzleitensattel, le château de Klamm avec sa cascade et le lac de baignade de Zein. Les randonnées proposant une halte au refuge Neuen Alplhütte, Marienbergalm, Simmeringalm ou Straßberghaus sont très appréciées. Ceux qui osent s’aventurer plus haut et qui ont le pied sûr jouissent d’une vue exceptionnelle depuis les Judenköpfe ou la Wankspitze. Le « tour royal » sur la Hohe Munde, point de repère imposant avec son sommet saillant, est réservé aux plus expérimentés qui aiment les défis sportifs.

Massif du Kalkkögel – le nom témoigne à lui seul de la composition de ces montagnes calcaires, souvent appelées « Dolomites du Tyrol du Nord » en raison de la forme étrange de leurs sommets. Une randonnée à travers ce paysage au sud-ouest d’Innsbruck multiplie les expériences au cœur de la nature. Le regard balaye un panorama à 360°, des parois rocheuses vertigineuses aux moutons qui paissent sur les hauts plateaux, en passant par la flore alpine absolument unique. On peut partir à l’assaut des Kalkkögel en empruntant par exemple un circuit panoramique sur l’Hoadl à travers le domaine skiable de l’Axamer Lizum qui a déjà accueilli les Jeux Olympiques. De là, on peut rejoindre les sommets en téléphérique ou avec les remontées. Le Nockspitze (2404 m), également connu sous le nom de Saile, offre une expérience unique. Des moments inattendus s’offrent aux randonneurs empruntant le circuit du Salfeins, sur lequel une nature enchanteresse invite à faire une pause. La région qui entoure les Kalkkögel dans le Muttereralmpark (1608 m) est accueillante, adaptée aux familles et facilement accessible avec les remontées Muttereralm. C’est le point de départ de nombreuses excursions accessibles à tous, par exemple vers le Kreitheralm, le Götzneralm, ou encore le chemin des alpages d’Innsbruck, qui invite à maintes reprises à une pause gourmande.

Avec la vallée de Sellraintal & les Alpes de Stubai, les cinq massifs de la région d’Innsbruck sont au complet. Plus de 500 sommets nommés avec des altitudes allant jusqu’à 3500 mètres, le Kühtai, plus haut lieu de la Coupe du monde de ski alpin en Autriche, et les villages d’alpinisme du Club Alpin dans la vallée de Sellraintal - tous ces faits soulignent l’importance de la région en tant que site de randonnée au charme panoramique inégalable. À quelques kilomètres seulement au sud-ouest d’Innsbruck, les amateurs de randonnée explorent une nature préservée, aperçoivent des bouquetins, des aigles ou des marmottes et profitent d’un vaste réseau de sentiers de randonnée avec des refuges comme le Westfalenhaus. Chemin d’altitude du Sellraintal avec ses possibilités d‘ascension et de descente réparties sur la vallée, Knappenweg ou sentier d’altitude Peter Anich, les possibilités de faire de la randonnée en haute montagne ne manquent pas. Les trekkeurs en excellente condition physique relèvent le défi de la tournée des refuges de Sellrain, tandis que le circuit des trois lacs du Kühtai, facile d’accès, est particulièrement prisé par les familles. Un conseil : en juin et juillet, la nature se pare ici aussi de magnifiques roses alpines.

Parmi les itinéraires de randonnée longue distance aux environs d’Innsbruck, on trouve l’Innsbruck Trek, une randonnée de 7 jours proposée par la célèbre École Alpine d’Innsbruck (ASI), qui démarre dans le centre d’Innsbruck et mène à travers l’étendue ensoleillée du plateau de Mieming jusqu’aux Alpes de Stubai, à travers le Kühtai et la vallée de Sellraintal jusqu’au Patscherkofel avant de retourner vers la ville. Chaque jour, les participants choisissent entre une randonnée de difficulté moyenne et une randonnée exigeante, et sont logés dans des hôtels 3 étoiles pour la nuit. L’Innsbruck Trek propose deux types de formules : l’accompagnement par des guides ASI chevronnés ou le trek individuel à son propre rythme. Par ailleurs, grâce au transport des bagages, vous vous sentirez aussi léger qu’un chamois.

Une fois au sommet, c’est comme si vous aviez le monde à vos pieds et rien d’autre que le ciel au-dessus de votre tête. « La conquête des sommets, c’est un jeu d’enfant » a-t-on pour habitude de dire dans la région d’Innsbruck lorsqu’on atteint le sommet d’une montagne à l’aide des téléphériques ou des remontées mécaniques. Les randonnées vers les hauts sommets du Patscherkofel, de l’Hafelekar, du Nockspitze ou du Rangger Köpfl offrent des vues spectaculaires à une altitude d’environ 2000 mètres. Mais il y a aussi des randonnées plus faciles et relativement courtes comme celles qui mènent au Faltegartenkögele dans le Kühtai ou au refuge Simmeringalm sur le plateau de Mieming, qui récompensent les randonneurs par une vue de rêve et des expériences inoubliables au cœur de la nature.

La région d’Innsbruck offre un soutien parfait à tous les randonneurs grâce à son programme de randonnées gratuites. Les visiteurs reçoivent de leur hébergeur la Welcome Card, qui leur permet de participer à des randonnées accompagnées avec les guides de l’École Alpine d’Innsbruck. De mai à fin octobre, le programme comprend plusieurs circuits hebdomadaires qui permettent aux randonneurs expérimentés ou non de découvrir la beauté des montagnes autour d’Innsbruck. Un bus gratuit conduit les randonneurs au point de départ de chaque excursion, et des chaussures de randonnée et des sacs à dos sont disponibles à la location sur demande. À partir de trois nuits consécutives, le forfait Welcome Card comprend également les trajets gratuits sur les téléphériques de la région d’Innsbruck, avec une montée et une descente sur chacune des remontées mécaniques suivantes : Muttereralmbahn, Nockspitzbahn, Bergbahnen Oberperfuss, Drei-Seen-Bahn Kühtai et Axamer Lizum Olympiabahn. La Welcome Card donne également droit à une réduction de 25 % sur les remontées Patscherkofelbahn et Nordkettenbahnen (uniquement sur les billets Innsbruck-Hafelekar-Innsbruck).