Region d’Innsbruck : l’harmonie de la diversité

La haute montagne. Une ville forte. Une région pleine de charme. La diversité affichée n’est pas un terme vide de sens, mais réellement l’expression d’une cohabitation choisie entre une ville vibrante et de petits villages au caractère campagnard assumé. Elle se traduit par une proximité de 30 minutes entre le Petit Toit d'or dans la vieille ville et les hauteurs alpines qui attendent les adeptes du freeride. Elle se reflète aussi bien dans les façades vitrées des chefs-d’œuvre d’architecture contemporaine que dans les lumières des sapins des magnifiques marchés de Noël traditionnels.

Datum: 07.05.2018
Ort: Innsbruck
Ressorts: Bildung, Freizeit, Gesellschaft, Kultur
Kunde: Innsbruck Tourismus

La ville a rendez-vous avec la campagne

La région d’Innsbruck regroupe la ville d’Innsbruck, capitale du land autrichien du Tyrol, et les villages qui l’entourent sur un plateau de moyenne montage cajolé par le soleil et offrant une vue fantastique sur la ville. À l’ouest, de jolis villages se succèdent dans la vallée de l’Inn jusqu’au val Ötztal. Des villages petits par leur taille, mais grands par leur nature : voilà ce que propose la vallée Sellraintal qui s’achève à Kühtai à 2020 m d’altitude. Nous ne saurions oublier le Plateau de Mieming qui peut se targuer du « plus long été au Tyrol » et d’un paysage des plus charmants.

Rencontre de l’urbain et de l’alpin

Agitation citadine ou calme des hauteurs sous le regard vigilant de l’aigle royal. Séance shopping dans les Galeries de la mairie (Rathausgalerien) dessinées par Dominique Perrault ou dans l’une des nombreuses boutiques de la vieille ville. À 30 minutes de là, les chocards survolent les sommets à plus de 2000 m d’altitude, tandis que les vias ferratas, les pistes de ski et les sentiers de randonnée invitent à s’adonner au sport.

Où le freeride fait bon ménage avec le golf

Innsbruck est clairement une mecque des sports d’hiver, trois fois confirmée par les honneurs olympiques : la ville a en effet accueilli les Jeux olympiques d’hiver en 1964 et 1976 ainsi que les Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse en 2012. Chaque année, divers événements éveillent l'enthousiasme du public sur les bords de la piste olympique de bobsleigh et de luge à Innsbruck/Igls ou dans la patinoire de l’OlympiaWorld. Classique absolu : le saut à ski dans le cadre de la Tournée des quatre tremplins. La région d’Innsbruck est régulièrement au cœur de manifestations sportives internationales : la finale du Tour des Alpes (avril 2018), les Championnats du monde de cyclisme sur route (septembre 2018), d’escalade (septembre 2018), de ski nordique (2019) ou encore les Jeux mondiaux d’hiver des maîtres (2020). 

De la nature et des hommes

L’Olympia SkiWorld compte un total de neuf domaines skiables. Les adeptes de la randonnée et du VTT sont également idéalement servis puisque la région comprend le plus grand parc naturel autrichien : le Karwendel. 115 km de sentiers de VTT balisés invitent à découvrir la montagne, tandis que celui qui longe l’Inn opte, lui, pour la balade à vélo plus tranquille. Le Bikepark Innsbruck est idéal pour tous les publics : débutants et familles y trouveront des parcours parfaitement adaptés tout comme les fans du downhill, du snowbike ou encore du fatbike. Sans oublier quatre golfs, des pistes de ski de fond, des vias ferratas, des murs de varappe, des pistes de luge, etc.

L’union de la tradition et de la modernité

Tout au long de l'année, l’art, la culture et les coutumes trouvent leur place dans le cadre de nombreuses manifestations : marchés de Noël, descente des alpages ou concerts promenades à la belle étoile dans la cour intérieure du palais impérial (Hofburg) font aussi bien partie du paysage que le Festival de musique ancienne, le festival de musique « Klangspuren » ou les rencontres du New Orleans Jazz.

L’alliance de l’histoire et du design

Le fabuleux cabinet d'art et de curiosités Renaissance du château Ambras, le monument hors du commun des « Schwarze Mander » (les hommes noirs) autour du cénotaphe de l’empereur Maximilien Ier, la somptuosité baroque de l’abbaye de Stams, la grandeur impériale des Habsbourg dans le palais d’Innsbruck : voilà un aperçu des traces laissées par l’histoire dans la région. Celles des XXe et XXIe siècles sont dominées par des grands noms de l’architecture tels que Zaha Hadid, Dominique Perrault, Heinz Tesar, Franz Baumann ou le peintre Max Weiler né tout près de la capitale du Tyrol.

Université et congrès main dans la main

L’université Leopold-Franzens compte plus de 28 000 étudiants internationaux et contribue ainsi au charme juvénile qu’entretient la ville. Il convient d’y ajouter la faculté de médecine d’Innsbruck et les différentes écoles supérieures qui font de la région un véritable bassin scientifique. La Maison des congrès et salons (CMI) ainsi que de nombreux centres de conférence et hôtels spécialisés proposent un service irréprochable pour y organiser congrès, séminaires, conférences et séjours d’entreprises : Innsbruck fait ainsi partie des premières destinations du genre en Autriche.

La voiture flirte avec l’avion

Innsbruck est très facile à rejoindre en voiture : 150 km la séparent seulement de Munich, 180 km de Salzbourg et 250 km de Zurich ou Vérone. La gare d'Innsbruck multiplie les liaisons internationales. Et l’aéroport de la ville accueille vols de ligne et vols charters.

La région d’Innsbruck en chiffres

* Enquête menée auprès de touristes par T-Mona en 2016-2017