Rendez-vous annuels: cycle de l'art, de la culture et de la tradition

Du Premier de l’An à Pâques
Le passage à la nouvelle année se célèbre jusqu'au petit matin dans le cadre de la Saint-Sylvestre en montagne ou diverses fêtes et soirées dansantes proposées par les hôtels. La journée se poursuit l’après-midi par une ronde musicale avec le concert du Nouvel An de l'orchestre symphonique tyrolien à la Maison des congrès. Ceux et celles qui voudraient commencer la journée au rythme de la valse seront ravis par la retransmission en direct du concert du Nouvel An de l'orchestre philharmonique de Vienne devant le Petit Toit d'or.

Datum: 01.06.2018
Ort: Innsbruck
Ressorts: Events, Freizeit, Gesellschaft, Kultur
Kunde: Innsbruck Tourismus

Au Tyrol aussi, le carnaval est une institution. On l’appelle ici « Fasnacht ». La région d’Innsbruck compte de nombreuses manifestations censées chasser l’hiver et accueillir le printemps. Tous les quatre ans (la prochaine session est en 2019), d'étranges créatures en jupes rouges et chemises blanches bourrées de foin défient les spectateurs à Axams : les Axamer Wampelerreiten (« wampert » = ventru) font partie des principales festivités du carnaval dans la région et ont rejoint le patrimoine mondial de l’UNESCO. Autre événement tout aussi important : le Telfer Schleicherlauf qui a lieu tous les cinq ans (prochaine session en 2020). Le grand jour, le « soleil », les « sauvages », « l’ours » et, entre autres êtres tout droit sortis de fables, les « Schleicher » avec leurs chapeaux d'un mètre de haut et leurs jolis masques, traversent le bourg de Telfs selon une chorégraphie complexe. De très nombreux villages de la région d'Innsbruck perpétuent les traditions qui célèbrent la fin de l'hiver : Muller, Türggeler, Maschgerer, Huttler… une pléthore de personnages aux déguisements fantastiques ou élégants, aux masques évoquant le charme du printemps ou se moquant de l'hiver.

Le mercredi des Cendres marque le début du carême qui culmine avec la semaine sainte, du dimanche des Rameaux à la fête de Pâques. La bénédiction des rameaux décorés de rubans colorés (bouquets de branches et de tiges de buis) à l'église fait partie du programme tout comme que les processions à dos d’âne, une coutume réintroduite à Thaur, par exemple. La Passion de Jésus est commémorée par les sépulcres pascaux comme celui de Patsch dont les décors peints et les boules de verre coloré sont particulièrement impressionnants. Les crèches de Pâques (Musée des arts et traditions populaires du Tyrol) font également partie des coutumes locales. En entrant dans une église avant Pâques, vous constaterez que la splendeur de l’autel se cache derrière un voile de Carême ou, comme dans le cas de la cathédrale d'Innsbruck, derrière un retable spécifique.

Le Festival de Pâques se consacre, chaque année, aux pensées pascales sous la forme de concerts, de spectacles (de danse), de discussions et de présentations. Dans le centre-ville d'Innsbruck, le marché de Pâques propose de se tourner vers le côté gai et joyeux de cette période de l’année chrétienne et invite à découvrir les coutumes régionales au milieu d’immenses œufs de Pâques décorés, de démonstrations traditionnelles et de stands d'artisanat et de délices culinaires.

Un été sous le signe des arts et de la culture

À intervalles réguliers, les musées de la région d'Innsbruck (du musée régional tyrolien Ferdinandeum au musée de l’arsenal Zeughaus en passant par la galerie du château d'Ambras) organisent diverses expositions estivales qui commencent souvent dans les premiers mois de l'année. Un incontournable : le Festival de musique ancienne d'Innsbruck qui débute par les Concerts du château d’Ambras en juillet et août. Dans la lignée de Claude de Médicis qui introduisit la culture de l’opéra à Innsbruck au XVIIe siècle, le Festival de musique ancienne transforme Innsbruck en un centre de musique Renaissance et baroque grâce aux nombreux artistes de renommée internationale et aux jeunes talents prometteurs qui s’y produisent.

Tout au long du mois de juillet, la cour de la Hofburg, le Palais impérial, devient chaque jour espace sonore à la belle étoile lors des Concerts promenades d’Innsbruck, l'un des festivals d’instruments à vent les plus emblématiques d'Europe. En juillet encore, le festival New Orleans Jazz permet à la Landhausplatz de danser au rythme du swing et du groove. Drame populaire et narration contemporaine : cette combinaison s’offre au public en juillet et en août à l’occasion des Tiroler Volksschauspiele de Telfs qui réunit, dans des lieux extraordinaires, d'excellents acteurs dans des mises en scène toutes en fraîcheur.

Les couleurs de l’automne

L'automne alpin a, lui aussi, presque atteint le statut de tradition, sa jolie météo étant l'une des caractéristiques des semaines qui lient les mois de septembre à novembre : soleil, ciel bleu, vue panoramique fantastique et la somptuosité des couleurs rouge et or qu’offre la nature. C'est maintenant le temps des randonnées pédestres, des fêtes conviviales automnales et de la descente traditionnelle des alpages pour les troupeaux qui, ornés de multiples couleurs, retournent dans les étables de la vallée. Ce n'est pas seulement un fabuleux spectacle, mais aussi pour les gens du cru l’occasion de se retrouver autour de fêtes enjouées.

L’attente et les célébrations

Les journées raccourcissent et les jours de fête se multiplient. Tout au long de l'avent, les quatre semaines qui précèdent Noël, la tradition s’écrit en majuscules. C’est le moment idéal pour découvrir la riche collection de crèches du Musée des arts et traditions populaires du Tyrol. Autour du 6 décembre, la Saint-Nicolas, les pères Fouettards et les diables hantent les rues de nombreuses communes. Les compagnons mal léchés de saint Nicolas s’offrent un spectacle bien à eux : les défilés des pères Fouettards (Krampusläufe). Chaque année, la soirée du 5 décembre marque l’arrivée de saint Nicolas dans le centre d'Innsbruck. Lors du défilé de l’Enfant Jésus, les plus jeunes ne sont pas les seuls à se réjouir : on se retrouve autour d’un verre de punch et d’une assiette de Kiachln (spécialité de beignets servie en version sucrée ou salée) pour admirer le splendide sapin de Noël en cristal de la Marktplatz ou les géants féériques dans la vieille ville. Chacun des six marchés de Noël d'Innsbruck attire les visiteurs avec son cachet bien à lui et une atmosphère sans pareil.

L'année se termine avec les festivités du Nouvel An et le cercle des événements se referme pour mieux recommencer. Les enfants se réjouissent de la Saint-Sylvestre qui leur est réservée le 30 décembre. Le soir du Nouvel An, le centre-ville d'Innsbruck se transforme en un espace géant de festivités avec diverses scènes de spectacles, des concerts, des offres culinaires à gogo et un compte à rebours palpitant qui culmine avec la valse de minuit. La Saint-Sylvestre en montagne se célèbre à la fois en ville et sur les montagnes illuminées.